Le pois chiche, star de la Méditerranée !

La socca à Nice, la panisse à Marseille, le pois chiche est décliné et grandement apprécié. À Toulon, c’est la cade qui le met à l’honneur ! 

Histoire de la cade

Cette grande galette de pois chiche a été ramenée par les armées napoléoniennes pour s’installer à Besagne, quartier toulonnais. La douceur de cette pâte conquit le coeur des varois. Distribuée à la criée dans les rues, elle était l’indispensable des ouvriers toulonnais, qui se régalaient lors de la pause casse-croûte ou lors du déjeuner. Elle était tellement appréciée qu’ils annonçaient « Caldo, caldo !!» (chaud en italien). Le mot « caldo » s’est ensuite transformé en « cade ». 

 

La cade, la délicieuse ! 

 
Mélange parfait de farine de pois chiche, d’huile d’olive et d’un peu d’eau, la cade est cuite dans des grands plateaux de cuivre étamé, au feu de bois. Il suffit seulement de quelques minutes pour que naisse la célèbre galette, qu’on peut déguster à toutes les températures. 
 
Ce que je préfère ? Acheter une part de cade après mon marché, une habitude gourmande ! Onctueuse, fondante en bouche, je n’ai jamais réussi à ne pas la terminer avant d’arriver chez moi. On s’en lèche les doigts ! 
cade
La cade de « La cade à Dédé » sur le marché de Sanary

La recette  ! 

 
Allez, je ne vais pas vous laisser comme ça, c’est l’heure de vous transmettre la célèbre recette ! 
Préparation en 5 minutes, cuisson en 15. C’est facile et rapide, et ça change des gâteaux apéro !
 
 

Pour réaliser la célèbre Cade toulonnaise, il vous faudra seulement :

 
– 250 gr de farine de pois chiche
– 50 cl d’eau
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– sel, poivre
 

Préchauffez le four à 240°C. Mélangez tous les ingrédients au fouet et étalez le mélange sur une plaque de cuisson graissée sur une épaisseur d’environ 1 cm.
Une dizaine de minutes en position grill pour la cuisson, attendez que la surface soit bien dorée. Crevez les cloques qui se forment à la surface ! Dès que la cade dore, sortez-la du four avant qu’elle ne durcisse.

On sale, on poivre, et on essaie de ne pas tout manger directement dans le plat ! 


(Sinon, tant pis, on recommence.)

Bon appétit ! 

 

 
 
 

Tu peux également aimer

0 commentaire

  1. La cade a Dédé est clairement inégalable dans la région mais bon je vais tenter de rivaliser grâce à ta recette !! Ton article m’a donné envi de me lancer !! merci! 😘

  2. La cade a Dédé est clairement inégalable dans la région mais bon je vais tenter de rivaliser grâce à ta recette !! Ton article m’a donné envi de me lancer !! merci! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *